Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

CAMM : La médiation pour une alternative au tribunal.

Tiasoa 0

Last updated on septembre 5, 2017

« La médiation est une solution rapide pour construire des accords sécurisants sur le plan fiscal, social et juridique dans des contextes où il est besoin de restaurer le dialogue plutôt qu’une décision unilatérale ». Ce sont les mots de Shabname Meralli-Ballou Monnot, avocate, médiatrice et formatrice qui a dispensé une formation de quatre jours à douze médiateurs agréés du Centre d’arbitrage et de médiation de Madagascar (Camm).

Un renforcement de capacités ainsi dispensé pour améliorer les qualifications de ces médiateurs, dans un contexte social où les litiges existent dans plusieurs domaines, dans le domaine commercial, et peuvent parfois amener à des confrontations judiciaires.

Approche interculturelle des conflits

« Les médiateurs sont très qualifiés à Madagascar. Ils ont une approche interculturelle des conflits. Cela est extrêmement important dans le cadre du développement économique, d’avoir des médiateurs compétents et sensibles à toutes les questions interculturelles et au développement humain durable », poursuit Shabname Meralli-Ballou Monnot. « Il s’agit aussi de développer les valeurs humaines que possèdent les médiateurs », a affirmé Noro Andriamamonjiarison, Présidente de la Chambre de commerce  et d’industrie Antaninarenina (CCIA).

Les quatre jours de formation ont permis de faire une étude comparative entre la Loi 2012-013 sur la médiation à Madagascar et les textes français. D’autre part, les médiateurs ont pu s’approprier des spécificités et des atouts de la médiation par rapport aux autres formes de règlement de conflit : négociation, conciliation, arbitrage, procès.

Des cas pratiques à travers des jeux de rôles et des mises en situation de médiation ont été réalisés durant ces journées de formation. Des cas pratiques importantes dans le cadre d’une loi est encore peu connue et peu appliquée, come l’a expliqué Me Jeannot Rafanomezana, participant à la formation.

Les participants à la formation se sont vus remettre leurs certificats jeudi soir, à la CCIA. Une conférence pour sensibiliser les avocats a également eu lieu hier matin.

Tiasy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :