agriculture biologique

Marché du bio – Une opportunité à saisir pour Madagascar

Riche en agriculture biologique, le marché de l’agriculture bio est un atout perçant au développement économique et du professionnalisme malgache. Ainsi, le salon du Biofach en Allemagne regroupant 18 entreprises malgaches sur un pavillon présente les produits made in Madagascar avec tous les potentiels et spécialités bio de la grande île.

Un grand potentiel biologique

Toutes les filières de production possèdent des potentiels en matière d’agriculture biologique. Pour Madagascar, le marché est encore très vaste. Toutefois, l’offre ne couvre pas la demande de plus en plus croissante, selon les experts. « 40% des demandes ne sont pas honorées » nous a souligné Gaëtan Etancelin, président national du Syndicat malgache de l’agriculture biologique (Symabio).

 « Aujourd’hui, le marché de l’agriculture biologique est estimé à plus de 110 milliards de dollars dans le monde dont 90% part à destination de l’Europe et des Etats-Unis. La demande croît de 10% à 15% par an et a doublé entre 2007 et 2016. Nous avons constaté une croissance de 25% des ventes en grandes distributions. Ce qui explique qu’aujourd’hui la demande dépasse largement l’offre »,

 a-t-il indiqué.

Néanmoins, la part de Madagascar sur ce marché reste inférieure soit à 0,1% dans la mesure où la Grande île a exporté 110 millions de dollars de produits certifiés bio en 2019. Il nous était expliqué que les produits les plus prisés restent la vanille et la crevette. Selon toujours notre interlocuteur, Madagascar comptait 168 entreprises certifiées bio en 2017 et 300 entreprises actuellement.

Les participants malgaches au salon du Biofach. cc : Salon du Biofach

Le Biofach 2020 

Actuellement en Allemagne, 18 entreprises malgaches ont répondu présentes depuis ce mercredi 12 février jusqu’au dimanche 16 février au salon Biofach 2020 à Nuremberg (Allemagne), afin de faire valoir davantage les potentiels biologiques.

Le Biofach, un salon leader international des produits biologiques. Il s’agit de la deuxième participation de Madagascar qui aura cette fois son propre pavillon. Le salon regroupera les professionnels de l’agriculture biologique qui travaillent sur toutes les étapes de la chaîne de production allant des producteurs, distributeurs, acheteurs et décideurs.

Ces entreprises proposent des spécialités bio de Madagascar, des produits d’excellence telles que la vanille, le cacao, le moringa, la cannelle, les huiles essentielles ou les jus de fruits sont proposés aux papilles des aficionados du bio.

Le fait est que les producteurs malgaches suivent des normes internationales très strictes dans leur procès et sur toute la chaîne de valeur. Global Gap, HACCP, ECOCERT, et bien d’autres font partie des normes appliquées, garantissant des produits 100% bio, ethicable et équitable.

Le salon biofach 2020 et les participants. cc : Salon du Biofach

 « Notre objectif c’est le bunchmarking gagnant-gagnant des entreprises européennes et malgaches engagées dans le développement durable »

a indiqué Gaëtan Etancelin. 

Biofach serait donc une porte ouverte pour les bios « made in Madagascar » de percer sur l’Europe, un marché de près de 300 millions de consommateurs et à un marché de 35 à 45 milliards de dollars.

Appui de l’EDBM


« A l’issue du salon Biofach de l’année dernière, Martin Bauer, une entreprise allemande qui pèse plus de 3 milliards d’euros de chiffres d’affaires est déjà venue prospecter à Madagascar pour signer une joint-venture avec des opérateurs malgaches pour développer la filière bio »

a rapporté Andry Tiana Ravalomanda, Directeur général de l’Economic development boards of Madagascar (EDBM). En ajoutant les gains dans ce genre d’événements.

La participation des entreprises malgaches à cette foire internationale résulte de la coopération entre l’EDBM et l’Allemagne via son ambassade à Madagascar. L’EDBM facilitera les rencontres B to B lors de l’événement et mettre en avant Madagascar comme pays propice aux investissements internationaux.

Pour Madagascar, le potentiel existe. Selon les chiffres du Symabio, Madagascar est à la 18e place des 164 pays du monde en matière de nombre d’exploitants agricoles bio en comptant actuellement 25.000 exploitants. En matière de superficies cultivées, le pays se classe au 64e rang mondial avec 120.000 ha cultivées. En Afrique, la Grande île se trouve au 4e rang sur les 36 pays africains producteurs en termes d’exploitants et au 9e rang en termes de superficie

Soahanitra

0 comments on “Marché du bio – Une opportunité à saisir pour MadagascarAdd yours →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *