Diriger une Commune avec transparence, simplicité et compétence. Voilà le défi qu’a  relevé Andriamahasoro Rondromalala, Maire d’Ampasy Nahampoana. En presque 10 ans de mandat, elle a apporté un changement qu’aucun autre dirigeant à la Commune n’a pu apporter, lui ayant valu la reconnaissance de la communauté locale, régionale, nationale mais aussi internationale. Portrait d’une femme politicienne malagasy qui a changé la donne dans sa localité.

Andriamahasoro Rondromalala

Simple, souriante, charismatique. C’est la première impression que donne Andriamahasoro Rondromalala si on la voit pour la première fois. « Andriamahasoro Rondromalala », ce nom, cache pourtant la lutte acharnée d’une femme malagasy pour la transparence et le développement de son pays, de sa région, de sa localité. Andriamahasoro Rondromalala ou la Maire de la Commune d’Ampasy Nahampoana, à Fort-Dauphin.

Andriamahasoro Rondromalala, Maire de la Commune d’Ampasy Nahampoana, à Fort-Dauphin

Veuve, mère de deux enfants, 46 ans, Andriamahasoro Rondromalala a pris les rênes de la Commune d’Ampasy Nahampoana en 2008. Fille d’un père originaire de Fort-Dauphine et d’une mère originaire de Farafangana, elle a travaillé en tant qu’employée dans une banque avant de devenir entrepreneure et de s’établir dans sa région natale, à Fort Dauphin.

En 2007, des bûcherons avec qui elle travaillait dans les bois l’ont poussé à se présenter en tant que Maire. N’y connaissant rien à la direction d’une Commune, n’ayant aucun background en politique, mais ressentant quand même une certaine volonté d’apporter un changement, elle a accepté de se porter candidat. Elle a alors été élue et a pris la direction de la Commune d’Ampasy Nahampoana.

Pour Andriamahasoro Rondromalala, diriger n’a pas trop été un problème. Malgré quelques difficultés, elle n’avait pas eu de problèmes majeurs en matière de leadership pendant près de 10 ans à la tête de la Commune. Son souci se posait surtout au niveau de sa réputation, que des individus de mauvaise foi voulaient sans cesse entacher par rapport au grand changement qu’elle avait apporté à la Commune.

La maire raconte avec simplicité:

« On se fait beaucoup d’ennemis parce que l’on a réussi de grandes choses dans la transparence. Des individus se mettent à raconter des « tsaho » sur vous, les histoires de détournement d’argents se racontaient par-ci par-là. Mais je ne me suis jamais inquiétée car je sais que je n’ai rien fait de mal »

Pour cette femme, les critiques font partie du chemin à suivre. Andriamahasoro Rondromalala a toujours considéré la Commune d’Ampasy Nahampoana comme son deuxième foyer. Elle y passe presque la majorité de son temps.

Elle affirme avec sincérité:

« Ma famille est très compréhensive. Mes enfants n’habitent pas ici, et mon mari nous a quitté pour un monde meilleur il y a peu de temps. Diriger la Commune est pour moi une motivation, et je me sens vraiment bien quand je fais ce travail »

Une sincérité qu’elle vit au quotidien, même dans la réalisation des différentes activités au sein de la Commune.

Commune Ampasy Nahampoana : une commune modèle

La Commune d’Ampasy Nahampoana, à Fort-Dauphin

Fonctionnant notamment par le système de budget participatif, la Commune d’Ampasy Nahampoana est une commune modèle. Elle a décroché la « Mention spécial » lors du Dixième prix « Bonne pratique en participation citoyenne » organisé par l’Observatoire international de la démocratie participative (OIDP), en 2016.

En 10 ans, la Commune Ampasy Nahampoana a vu un grand changement.

Si auparavant, la Commune recensait 3 Fokontany, actuellement, elle en compte 7. Ces 7 Fokontany se sont tous vus dotés une Ecole primaire publique.

Andriamahasoro Rondromalala a expliqué:

« Auparavant, nous n’avions pas de bâtiments en pierres pour les EPP. Les élèves étudiaient dans des maisons en bois, ou parfois juste en toitures bricolées… Grâce à nos ristournes, nous avons pu construire ces infrastructures pour la communauté »

La Commune a également construit 2 CEG et 2 lycées publics pour la communauté. Toujours grâce aux ristournes, les frais généraux des élèves et des étudiants de la localité ont également pu être payés en totalité aux frais de la Mairie.

D’autre part, en termes de santé, la Commune offre une assurance-maladie aux professionnels et à leur famille, ainsi qu’aux retraités, à travers la « Carte verte ».

En ce qui concerne les infrastructures divers, un barrage a été érigé dans deux Fokontany différents. Des ponts ont également été construits pour faire face aux inondations, ainsi que des terrains de sport pour multiplier les lieux de loisir pour les jeunes.

En 2012, un projet avait également été lancé pour favoriser le développement économique des familles en difficulté, à travers des formations, accompagnements et autonomisation en agriculture et en élevage. Malheureusement, ces foyers n’ont pas pu devenir indépendants et la Commune s’est vue dans l’obligation d’arrêter le projet en 2013.

Selon la Maire:

« Cette année, nous avons un nouveau projet d’associations pour toujours favoriser le développement économique local, mais cela est encore en pleine élaboration »

Ristournes

99% des ristournes de la Commune Ampasy Nahampoana viennent de la société QMM. En effet, 80% des terrains dont a besoin la QMM se trouvent sur la commune d’Ampasy Nahampoana.

Notre interlocuteur rapporte:

« Nous travaillons avec la QMM depuis le début-même de mon mandat. A l’époque, nous avons rencontré quelques difficultés car les grèves par rapport à l’installation de la QMM et l’exploitation d’ilménite étaient encore intenses. Ce n’est qu’en 2014 que le partenariat a enfin pu se développer»


« La QMM travaille avec nous dans le cadre du Contrat-programme : il s’agit d’un programme qui intègre les gens du Fokonolona directement liés à l’exploitation d’ilménite, notamment sur le plan foncier. La QMM collabore avec nous pour aider ces gens, économiquement parlant, à travers des projets ruraux de culture d’arbres fruitiers, d’élevage de zébus… »

80% des terrains dont a besoin la QMM se trouvent sur la commune d’Ampasy Nahampoana.

La QMM offre également des bourses aux élèves de la Commune, et aide sur le plan sanitaire, notamment dans la lutte contre le paludisme.

Tiasy


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: