L’American Film Showcase Festival a duré pour cette année une semaine. Organisé par l’Ambassade des Etats-Unis, il s’agit d’un évènement qui vise à promouvoir la culture américaine, mais aussi à éduquer. Pour cette édition du Festival, une série de projection de documentaires a été réalisée auprès de 8 lycées publics de la Capitale.

English version avalaible on https://www.booknews.today/american-film-showcase-festival/

American Film Showcase : une série de projections de documentaires dans les lycées

Huit lycées publics de la Capitale ont bénéficié d’une projection de documentaires produits par l’American Film Showcase, premier programme américain de diplomatie cinématographique, cette semaine, dans le cadre de l’American Film Showcase Festival. Un festival organisé par l’Ambassade des Etats-Unis à Madagascar.

La série de projections a été réalisée sur une semaine, de même que la durée du festival, auprès des lycées suivants : Lycée Moderne Ampefiloha, Lycée Jules Ferry Faravohitra, Lycée Analamahitsy, Lycée Ambohimanarina, Lycée Ankadikely, Lycée Nanisana, Lycée Technique Professionnel (LTP)Alarobia.

C’est la première fois que l’American Film Showcase Festival intègre de diffusions dans des lycées dans l’évènement. Le choix des projections auprès des lycées a été judicieusement justifié.

« Nous avons choisi les lycées car nous ciblons les jeunes. Nous croyons qu’ils peuvent se développer, apporter un changement. D’ailleurs, le choix des films est en relation avec cette croyance et cette vision : persévérance, confiance en soi, détermination, courage, bravoure… »,», a expliqué Lovamanitra Felantsoa, hier, lors de la projection de film au sein du LTP Alarobia.

American Film Showcase Festivala
Une projection a été faite au LTP Alarobia, hier. cc: Book News Madagascar

En effet, les films diffusés transmettent une leçon de vie aux jeunes lycéens. D’autre part, ils touchent une certaine proximité du spectateur, car les faits se déroulent dans la vie réelle et racontent souvent l’histoire d’individus faisant face à des défis difficiles à surmonter.

Les documentaires projetés

Durant cet American Film Showcase Festival, deux documentaires ont été projetés dans les lycées.

L’un, portant le titre « Landfill Harmonic », est un documentaire produit par Graham Townsley et Brad Allgood, qui raconte l’histoire d’un homme qui triait les poubelles, d’un professeur de musique et d’un orchestre d’enfants issus des quartiers défavorisés de Paraguay, qui ont réussi leur vie grâce à la construction d’instruments de musique en ordures.

L’autre, portant le titre « The Attaxian », produit par Kevin Schlanser, raconte l’histoire d’un garçon de 17 ans qui est atteint de la maladie d’Ataxie de Friedreich. Il s’agit d’une maladie incurable et qui entraîne la mort. Ce jeune homme adore le sport. Une fois en fauteuil roulant, il a souhaité réaliser son rêve : participer à la compétition « Race Across America » (Raam), qui est la course de bicyclettes la plus difficile au monde. Avec trois amis, dont un aussi atteint d’Ataxie, il a participé au concours et a gagné.

Message à passer

Après chaque projection, un débat a lieu. Les élèves peuvent exprimer leurs opinions par rapport aux films, aux idées véhiculées.

Pour plusieurs élèves au sein du LTP, hier, le message a été clair.

« Même si on échoue, on doit toujours persévérer dans la vie », a affirmé un élève, si on lui a demandé ce qu’il avait retenu du film.

« Quand il y a de l’amour et du talent, on s’en sort toujours dans la vie », a affirmé un autre.

Outre les projections dans les lycées, une projection a aussi été faite mercredi dernier au sein du multiplex Cinepax, toujours organisée par l’Ambassade des Etats-Unis, pour des enfants habitant dans les quartiers défavorisés.

Tiasy


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: