La technologie Juncao fait ses preuves à Madagascar. Herbe géante, celle-ci atteint cinq mètres de hauteur avec un rendement de 150 à 200 tonnes à l’hectare.

Efficacité 

Juncao, l’herbe géante de Chine, du nom scientifique « pennisetum giganteum », est utilisée pour améliorer l’alimentation des bétails et diminuer les rations de provende. La technique Juncao est déjà appliquée et développée à Madagascar au Fifamanor, le centre de développement rural et de recherche appliquée à Antsirabe sous tutelle du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep).

Une fois l’herbe plantée, elle peut être récoltée en continu pendant 40 à 50 ans. cc: Maep

En effet, le « Farin’omby » ou herbes géantes sont les plus connus par les agriculteurs et éleveurs malagasy. Le Juncao en est une variété. Des essais techniques ont été effectués dans les champs du Fifamamor à Antsirabe ont déjà montré des avantages tangibles. 

Et depuis 2018, le centre expérimente avec la société chinoise MTIJC, sur l’utilisation de l’herbe pour l’alimentation des ruminants. En 2019, il distribue des balles d’ensilage pour les éleveurs qui veulent expérimenter la technologie. De ce fait, une séance d’information sur sa vulgarisation s’est tenue samedi à Nanisana.

 « Madagascar dispose depuis des années de diverses herbes fourragères. Mais cette variété chinoise possède plus d’apports nutritifs. Nous avons importé de Chine des graines. Puis nous avons distribué des plantes en boutures pour ceux qui ont voulu l’essayer »,

a indiqué Willy Rakotomalala, Directeur du Fifamanor. 

Les résultats des essais à Antsirabe assurent que l’herbe peut résister à tout type de climat. Morondava possède déjà des champs de plantations.

« Dans le Vakinankaratra, nous travaillons avec 103 éleveurs pour voir comment s’améliore la qualité ainsi que la quantité du lait obtenu des vaches laitières, avec l’utilisation de la Juncao. Les résultats sont prometteurs. Nous allons sensibiliser les paysans, nous les avons donnés gratuitement des balles d’ensilage pour ceux qui veulent l’expérimenter. Et le ministère ambitionne de vulgariser cette technologie »,

a expliqué pour sa part Mitia Rakotoarison, directeur régional de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche du Vakinankaratra. 

Herbe magique

« Au stade d’expérimentation, nous arrivons à avoir des herbes de cinq mètres de hauteur dans nos champs avec un rendement de 150 à 200 tonnes à l’hectare. Mais son potentiel est encore plus important. Nous pouvons dire que c’est une herbe magique vu sa taille, elle peut atteindre 8 m de hauteur. Et une fois l’herbe plantée, elle peut être récoltée en continu pendant 40 à 50 ans »,

nous a confié en outre Willy Rakotomalala.
Les racines de l’herbe géante permettent de stocker de l’eau et d’améliorer le sol. cc: Maep

Le Pennisetum giganteum, est une plante fourragère résistante s’adaptant à toute sorte de climats. Ses racines permettent de stocker de l’eau et d’améliorer le sol. L’herbe géante a une teneur en protéines brutes de 8 à 16%. Elle possède un taux de croissance rapide et un rendement élevé allant jusqu’ à 500 T/ha. Avec un hectare de cette plante magique, on peut nourrir et élever 40 à 50 têtes de bovins ou près de 500 moutons. La culture de cette plante magique permet de réduire la pression sur les pâturages naturels, d’atténuer la pénurie de fourrage et contribue à l’augmentation de la production et les revenus des éleveurs. 

Grâce à l’utilisation de cette herbe géante comme aliment pour bétail, la technologie peut également être utilisée pour minimiser l’érosion du sol afin de lutter contre la désertification. Elle permet également de cultiver jusqu’à 11 types de champignons nutritifs avec des herbes séchées et coupées, sans abattre d’arbres ni endommager l’environnement.

Soahanitra


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: